Parfois...

Publié le par Nicolas Jaillet

 

 

Quand je dédicace un livre, je laisse toujours mon adresse mail, des fois que les gens éprouvent le besoin d'écrire pour se plaindre... ou pour qu'on me fasse un câlin. Ça ne se produit que très rarement. Mais parfois, je reçois un message comme ça :





"Je m'étais engagé sur la pente glissante et je glissais".



Tout comme le lecteur...

Le livre terminé, un besoin irrépressible de le reprendre au début sans plus pouvoir s'arrêter. La boucle est bouclée.



Emotions et sensations,

Réflexion intense,

Profondeur et pudeur

Un beau et grand moment.



Une pépite à partager absolument. 

 

 

 

Eh ben, vous savez quoi ? Ça fait vachement plaisir. 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article